Le mariage traditionnel en Turquie

Le mariage traditionnel en Turquie

mariage-en-turquie

La Turquie est un état laïc mais pas comme on l’entend en France puisqu’il n’y a pas de séparation entre l’Église et l’État mais plutôt une mise sous tutelle de la religion par l’Etat. La religion dominante est l’Islam à 98 % dont 70 à 85 % sont musulmans sunnites : hanafites ou chaféites. Côté mariage une union civile doit être célébrée avant la cérémonie religieuse. La polygamie y est interdite mais tolérée dans certaines régions. Le mariage traditionnel turc dure entre 2 et 7 jours, découvrons maintenant ses rites et ses coutumes.

Us et coutumes du mariage en Turquie

Selon les différentes régions de Turquie et aussi selon les familles, les coutumes liées au mariage peuvent être sensiblement différentes. Toutefois, le mariage en Turquie s’articulera généralement autours de 3 axes :

Les Fiançailles

Autrefois, les mariages pouvaient être arrangés mais de nos jours les jeunes mariés choisissent leur partenaire car le mariage doit être un acte civil librement consenti. Généralement, l’usage veut que le futur époux accompagné de ses parents se rendent au domicile des parents sa future femme pour demander sa main. Plusieurs visites plus tard, un accord verbal pour les fiançailles est consenti si les parties s’entendent.

La fête pour les fiançailles se déroule chez les parents de la future mariée. Entre les chants et joyeuses animations, on partage un repas, ce sera aussi l’occasion de remettre à la future mariée des cadeaux : une bague, bijoux ou autres présents convenus à l’avance par les parents. Leur valeur dépendra bien sûr de la situation financière du futur marié.

La préparation du mariage

C’est la période durant laquelle, les familles discutent de la date du mariage, de l’achat des biens d’équipement ou encore du montant de la dot. Il existe des disparités selon les régions de Turquie : dans certaines régions l’homme est censé financer la totalité du mariage, à l’ouest, il est d’usage que les femmes apportent la totalité de la dote, alors que dans le centre du pays c’est le mari qui financera le logement et la femme le mobilier.

Le cérémonial du mariage en Turquie

  • Le rituel du hammam

C’est avant tout un rituel de purification du corps pratiqué avant chaque événement important. Un soin parfait pour préparer la mariée à un bien-être physique et spirituel avant le grand jour.

  • La « Kina Gecesi » ou nuit du henné

Cette cérémonie marque la fin de sa vie de jeune fille, ses mains et ses pieds sont alors enduits de henné. La nuit du henné est aussi censée apporter réussite et prospérité au couple.

  • Union civile et mariage religieux

D’après le code civil turc seul le mariage civil est reconnu, tous mariage religieux devra donc est précédé d’une union civile. Les mariés signent le registre à la municipalité, puis ils peuvent recevoir la bénédiction de l’Imam. Généralement en fin de journée, après l’appel à la prière du soir, l’imam célèbre le mariage religieux.

  • Rites typiques

La mariée porte traditionnellement une robe blanche, sa tête est recouverte d’un voile rouge. Une sorte de cortège composé de la famille du marié, d’invités parfois sans le marié est chargé d’aller chercher la mariée chez ses parents.

Divers échanges d’argent ayant une contrepartie symbolique pour l’envoi de la mariée chez son futur époux ont lieu : le « prix de la porte » (kapı parası), avant que la mariée ne sorte de la voiture…

Arrivés au lieu pour la réception, un repas généralement copieux est proposé à l’ensemble des invités. Un mariage en Turquie est très festif et très animé, on y danse beaucoup. On ne sert pas d’alcool mais un mélange de yaourt et d’eau ainsi que des jus de fruits.

La cérémonie du « Taki » : c’est le moment où on offre des présents aux mariés. Pour les aider à démarrer leur nouvelle vie, des billets sont accrochés autour de leur cou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*